Presse & Blog

A la Une
RSS Feed

Notre vision de la Protection Rapprochée : des hommes de l’ombre, pas des hommes en sombre.

December 23, 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’image Hollywoodienne de cette profession auprès du public est largement dénoncée par les acteurs de la profession.

Cependant, force est de constater que, tant les programmes proposés, que la communication globale sur ces formations d’Agent de Protection Rapprochée, reflètent encore largement un mélange de clichés, certes attirants, mais sans rapports réels aux différents rôles de la fonction de protection personnelle en dehors des zone de conflit.

 

Communications à visées commerciales, une partie du public n’étant réceptive, pour embrasser cette profession particulière, qu’à ces images considérées comme valorisantes.

 

 

Cette constatation faite, l’UNESSD a opté pour la voie qui nous semble, assurément la plus ardue, mais la plus professionnelle, en recentrant la formation d’APR-CPO (Agent de protection Rapprochée – Close Protection Officer) sur des bases solides qui font l’unanimité sur le plan international.

En premier lieu, par une réaffirmation des rôles centraux de l’agent de protection rapprochée dans un marché national mais globalisé, où les spécificités françaises ne doivent être que de la valeur ajoutée et non pas sources de critiques internationales.

 

Notre approche particulière à l’UNESSD est de privilégier la formation de « l’état d’esprit » de l’Agent de Protection Rapprochée où l’évitement du risque doit être la règle absolue et l’entraînement physique à la confrontation, évidemment cruciale, ramené à sa juste proportion. Et non l’inverse.

Cela se traduit également par une différence fondamentale et un rééquilibrage entre formation, entrainement et mises en situation pratiques.

 

 

Une carte pro, d’où qu’elle provienne, n’est pas suffisante pour travailler …

Aussi longues que puissent être les sessions de formations, il est illusoire de penser être opérationnel sur le terrain au sortir des formations proposées. Comme tout métier, l’apprentissage est de rigueur.

 

Par ailleurs, même si les nombreuses et très diverses composantes de la profession sont enseignées initialement, elles sont en réalité rarement approfondies, faute de compétences spécifiques et de temps. Pour cette raison, il nous apparaît crucial et honnête, de recentrer dans une formation intensive de base, les fonctions nécessaires à l’APR-CPO pour exercer dans un milieu civil d’ « Executive Protection » dans un environnement de travail proche de la réalité et scinder les entraînements spécifiques ou utiles dans des circonstances ou environnements particuliers.

Cette approche nous paraît plus pertinente en pré-déploiement, lorsque de solides bases sont parfaitement acquises et quand ces formations ou entraînements sont adaptés à des futures missions ou cas concrets.

 

La haute professionnalisation de l’APR passe inévitablement par une formation tout au long de la carrière professionnelle, par des stages et séminaires de durées variables mais réguliers, de mises-à-niveaux ou d’enseignements de sur-spécialités ou compétences connexes.

 

C’est l’orientation souhaitée par l’UNESSD, choix conforté par l’étude des critères de recrutement internationaux du secteur où la formation continue et les mises-à-niveaux priment sur un éventuel background, parfois prestigieux mais lointain et souvent inadapté aux contextes ou environnements opérationnels contemporains.

 

 

Carte pro CNAPS, employabilité des agents, reconnaissance des sociétés de PR …

La spécificité française des certifications « Titres IV » déposés au RNCP pose le problème de sa reconnaissance internationale dans un secteur de plus en plus globalisé, car aucune unification des critères minimum de compétences ne sont imposés ni contrôlés objectivement par une autorité régulatrice, comme cela se pratique dans les pays anglo-saxons.

 

Sans même parler de la durée des formations qui a une tendance à se réduire alors qu’il est nécessaire d’avoir du temps pour former et apprendre sans que cela ne soit confondu avec de l’entrainement.

De même, aucun critère impartial sur le plan pédagogique n’est imposé aux instructeurs et enseignants. L’UNESSD considère que l’élévation du niveau de professionnalisme doit également nécessairement intégrer ces paramètres.

Bien sûr, la France ne manque pas de grands talents et de professionnels, tant pour la formation que pour les opérateurs.

 

Nous analysons simplement que la perte continue de marchés tant sur le territoire national qu’international, y compris dans les zones traditionnellement francophones et francophiles, résulte de cette non-conformité aux standards internationaux et où les anglo-saxons sont préférés.

 

 

C’est la raison pour laquelle l’association UNESSD (loi 1901) a conclu un partenariat privilégié avec PBA (Professional Bodyguard Association), association professionnelle sans but lucratif (NPO), dont la réputation de professionnalisme est indéniable et ce, depuis 30 ans.

Ses formations, sa méthodologie et ses nombreuses habilitations de certifications internationales permettent à l’UNESSD de proposer des formations et certifications aux standards internationaux, tout en soulignant les aspects spécifiques français lorsqu’ils sont de réels atouts ou qu’ils sont incontournables, s’agissant par exemple de la législation nationale. Ces formations ou stages sont accessibles à tous, femmes et hommes, membres ou non de l’UNESSD.

 

C’est de plus, une immersion immédiate dans un réseau étendu, élément crucial pour assurer un développement et disposer de relais professionnels en divers points, y compris à l’international. C’est enfin, un gage de professionnalisme et de sécurité pour nos membres et clients institutionnels, permettant des échanges et trainings entre professionnels de tous horizons.

 

Nous ne doutons pas que cette vision du métier de l’Agent de Protection Rapprochée / Close Protection Officer, soit partagée par la majorité des acteurs nationaux. L’UNESSD, dans un souci d’ouverture, souhaite sincèrement fédérer tous les acteurs de la profession, mais aussi tous ceux de la sécurité privée, car ce métier n’est qu’un des maillons de la sécurité.

 

 

Cette définition d’un métier difficile et particulier est indispensable dans l’optique d’élever constamment le niveau de professionnalisme, pour ainsi faire reconnaître celui-ci de nos collègues et des clients internationaux et afin de permettre aux professionnels qui évoluent dans cette démarche de vivre de leur métier.

Please reload

March 24, 2018

Please reload

Chercher par Tags
Please reload

Archives
Please reload

© 2018 C-secur.org