Presse & Blog

A la Une
RSS Feed

Dispositif MAC, Un goût d’inachevé et de précipitation.


L’UNESSD partage la proposition de report du dispositif MAC au 1er janvier 2019 prise par le Conseil de l’USP.

Mais c’est d’abord l’absence de référentiel clair qui fait gravement défaut et qui nécessite encore un travail supplémentaire pour mieux appréhender les enseignements tirés des attentats terroristes sur notre sol.

Il n’en demeure pas moins que le volume horaire et son contenu, peuvent en effet être discuté,

Un goût d’inachevé et de précipitation.

En effet, Il n’est pas possible d’ adhérer au contenu et aux modalités de mise en oeuvre de cette réforme qui se veut valorisante pour les professionnels et crédible vis à vis des clients de la sécurité privée alors que le contenu même demeure aussi vague et que les conditions minimales exigées pour asseoir la légitimité et la compétence des formateurs au regard de leur expérience, de leurs qualités pédagogiques et de leur maîtrise de la matière sont laissées à l’appréciation de chacun.

Un seul moyen : opter pour un nouveau paradigme partagé.

Le financement du dispositif MAC mérite en effet d’être reconsidéré.

La proposition de l’UNESSD diffère de celle de l’USP,

La filière Sécurité Privée c’est depuis plusieurs années considérablement professionnalisée. Cette évolution n’aurait pas été possible sans l’implication du CNAPS sur les plans notamment de la régulation et des contrôles effectués.

Il est désormais temps d’opter pour un paradigme en matière de prestation qui prenne en compte, à sa juste valeur, cette accroissement de professionnalisation et donc de compétences et de fiabilité des professionnels de la Sécurité Privée.

Dans l’intérêt général de la profession les organisations détenant la signature sociale, doivent davantage prendre en considération la compétence avérée du professionnel pour répondre à une attente du client et abandonner un coefficient purement volumétrique de référence adapté à un poste.

Dans l’intérêt de tout à chacun, y compris celui du client, Il est temps d’accompagner cette professionnalisation exigeante par une révision progressive du coût des prestations pour atteindre le juste prix et renoncer aux coûts horaires indécents, synonyme de main d’oeuvre peu qualifiée et peu sélectionnée.

La revalorisation du taux horaire pourrait alors inclure :

  • la valorisation des compétences pour l’agent, donc une augmentation de salaire ;

  • une provision quant au financement (direct ou indirect) par l’entreprise de ce dispositif MAC.

Les sommes prélevées par la « taxe CNAPS » devraient permettent de renforcer à bon escient la capacité du CNAPS à assurer ses missions au service de la profession, notamment la formation et l’habilitation des contrôleurs dont le domaine d’attributions croît et ainsi accompagner la Sécurité Privée pour quelle puisse s’affirmer comme une composante essentielle et incontournable de la sécurité intérieure en complémentarité des forces de l’ordre étatiques ou municipales.


Chercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Archives

© 2018 C-secur.org